Lisbonne : Pour tous les curieux qui veulent découvrir la Baixa autrement

baixa insolite

La Baixa est certainement l’un des quartiers de Lisbonne les plus fréquentés par les touristes. On peut souvent s’interroger sur certaines curiosités, ou bien simplement passer à côté sans les remarquer.

Pourtant, la Baixa a aussi ses petits secrets. 🙂

 

1 – DEUX NOMS POUR UNE MÊME RUE

LES SECRETS DE LA BAIXA

Quelques rues de Lisbonne ont deux noms, notamment dans le quartier de la Baixa. C’est le cas par exemple de la Rua da Prata et de la Rua do Comércio qui ont leur ancien nom resté gravé dans la pierre.

Pour découvrir l’histoire de cette curieuse double dénomination des rues, il faut remonter à une époque où certains noms des membres de la royauté s’avéraient être dérangeants…

 

2 – PANNEAU D’AZULEJOS PUBLICITAIRES DANS LA BAIXA

lisbonne

Une autre curiosité se trouve sur les murs de l’ancien établissement commercial “Armazéns Grandela”, au n° 112 de la Rua da Assunção, à proximité de l’angle de la Rua Aurea.

On peut y remarquer une ancienne enseigne publicitaire réalisées en carreaux de céramique pour les savons de Santa Iria au début du 20ème siècle.

A droite de ce panneau publicitaire d’azulejos se trouve l’un des médaillons sculptés aux initiales des “Armazéns Grandela” de la Baixa.

 

3 – UN ALIGNEMENT PARFAIT

la particularité de la place du commerce

Les points centraux de l’arc de triomphe, de la statue du roi José Ier, et des deux colonnes (Cais das Colunas) situées en bordure du Tage, sont alignés sur une même ligne droite. Cet alignement est facilement remarquable en venant de la Rua Augusta.

 

4 – QUELQUES SYMBOLES DE LA FRANC-MAÇONNERIE

visiter la capitale portugaise

Le nombre des arcades de la Place du Commerce n’a pas été choisi au hasard. Vous ne les avez certainement pas compté, alors on vous aide. 🙂

Il y a 78 arcs, et la rua Áurea (rue de l’or) et la rua da Prata (rue de l’argent) ne sont pas très loin …

 

A noter

Une empreinte maçonnique et une référence au Tarot. En effet, nous retrouvons 28 arcades sous chacun des deux bâtiments latéraux (soit 56) et 22 arcades sous la façade principale.

Rappelons que le Tarot est constitué de 78 cartes dont les 22 premières sont d’or (les arcanes majeurs) et les 56 autres sont d’argent (les arcanes mineurs). Voici donc l’une des curiosités de la Baixa.

Un autre symbole se situe à l’angle de la Praça da Figueira et de la Rua do Amparo. Il s’agit du serrage de mains maçonnique, gravé dans la pierre.

 

5 – UNE ÉPICERIE FINE TRADITIONNELLE

boutiques authentiques

L’épicerie fine Casa Macário est une boutique traditionnelle où l’on trouve un vaste choix de produits portugais. Il faut y entrer et faire les curieux. Vins de Porto, vins de table, liqueurs, cafés, thés, chocolats, et bien d’autres saveurs vous y attendent.

Rendez-vous au n° 272 de la rua Augusta où la chaussée portugaise située devant la devanture nous rappelle les premiers produits commercialisés en 1913.

 

6 – LE QUADRILLAGE DE LA BAIXA

lisbonne vue d'en haut

Les rues de la Baixa sont tracées suivant un quadrillage parfait. Toutes les rues sont parallèles et perpendiculaires entre elles. La vue de la terrasse de l’ascenseur de Santa Justa en est d’ailleurs le témoin.

Plusieurs rues sont parallèles à la Rua Augusta. Les plus importantes sont la Rua da Prata (Argent) où se trouvaient les commerces d’argenterie, ainsi que la Rua do Ouro (Or) aujourd’hui appelée Rua Áurea et qui abritait autrefois les bijoutiers et les horlogers.

 

Curieux noms

Une curiosité de la Baixa réside dans les noms d’une partie de ses rues. Certains noms correspondent à un corps de métier, par exemple la Rua Áurea et la Rua da Prata vues précédemment. C’est aussi notamment le cas de la Rua dos Douradores (les doreurs), de la Rua dos Sapateiros (les cordonniers), et la Rua dos Correeiros (les artisans du cuir).

Ce dessin en format de damier a été choisi par le marquis de Pombal lors de la reconstruction de la Baixa après le tremblement de terre de 1755.

Mais il y a tout de même une exception…

 

7 – LE SEUL COIN DE RUE N’EST PAS À ANGLE DROIT 🙂

Ancien couvent – Photo Wikipédia

C’est angle à 45° se situe à l’intersection de la Rua de São Nicolau et de la Rua dos Fanqueiros. Ce bâtiment est celui de l’ancien couvent du Corpus Christi. Il abritera prochainement un hôtel, mais la façade devrait être conservée.

 

8 – LES GALERIES SOUTERRAINES DE LA BAIXA

lisbonne historique

Les galeries souterraines de la Baixa retracent des siècles d’histoire, notamment les galeries romaines de la Rua da Prata qui ont été découvertes après le tremblement de terre de 1755. Elles peuvent être visitées deux fois par an, en mars puis en septembre, à l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine.

Les sous-sols d’un bâtiment de la Baixa ont aussi fait parler l’histoire. Le bâtiment ? Celui de la Banque Millennium située dans la Rua Augusta. L’histoire ? Celle de 2 500 ans de la vie de Lisbonne.

Cette curieuse découverte a été faite lors des travaux de rénovation de la banque, entre 1991 et 1995. Aujourd’hui le Centre archéologique de la Rua dos Correeiros (NARC) permet au public de visiter le site.

 

9 – LA PLUS PETITE RUE

La Rua Betesga est considérée comme la plus petite rue de Lisbonne. Elle relie la Praça da Figueira à la Praça Dom Pedro IV (le Rossio).

La concurrence n’est pourtant pas très loin, car la Rua do Amparo située à proximité a dit-on les mêmes dimensions. Va-t-il falloir prendre des mesures ? 🙂

 

Une expression portugaise

Si le nom de cette rue est connu, c’est aussi grâce à la phrase “Meter o Rossio na rua da Betesga” (“Mettre le Rossio dans la rue Betesga”). Cette expression est employée lorsqu’une chose est difficile, voire impossible à réaliser.

 

10 – UNE BOUTIQUE PARTICULIÈRE

boutique à histoire

photo arqueolojista.pt

La décoration intérieure du “Tabacaria Mónaco” n’a pas changé depuis la fin du 19ème siècle. Les hirondelles ornent toujours la fresque du plafond.

Les grenouilles et les cigognes qui illustrent les panneaux d’azulejos signés Raphael Bordallo Pinheiro, continuent quant à elles à lire et à fumer le cigare. Bref, le Tabac Monaco, il faut y entrer. 🙂

Rendez-vous au n°21 de la Place Dom Pedro IV (place du Rossio).