Tour de Belém : ses curiosités et ses anecdotes parfois méconnues

curiosités monument belém

La Tour de Belém est le monument incontournable lors d’un séjour à Lisbonne. Après avoir longtemps défendu l’embouchure du Tage, la tour raconte aujourd’hui son histoire et nous dévoile quelques curiosités.

Ne s’est-elle pas rapprochée du rivage pour mieux nous faire découvrir ses secrets et ses anecdotes ? Certes nous la connaissons tous à travers les clichés des cartes postales, mais il est temps d’en savoir plus. 🙂

 

1 – La Tour de Belém a été construite entre 1514 et 1520 sur un îlot rocheux, en remplacement d’un ancien navire d’artillerie ancré alors dans les eaux du Tage. La tour était donc totalement entourée d’eau.

monument belém

Aquarelle Tour de Belém – Alfredo Roque Gameiro

Au fil des siècles, la physionomie de la côte de Belém a changé, notamment lors du séisme de 1755. La tour s’est progressivement rapprochée de la rive nord du Tage. Aujourd’hui une passerelle en bois relie la tour à la côte.

 

2 – Ce monument devenu le symbole des Grandes Découvertes est connu sous le nom de Tour de Belém. Pourtant son nom officiel est la Tour de Saint Vincent de Belém (Torre de São Vicente de Belém).

Saint Vincent est le Saint Patron de la ville de Lisbonne. La tour a été construite en son honneur.

 

3 – Lors de sa construction, la Tour de Belém se trouvait à proximité d’une plage située devant le monastère des Hiéronymites.

visiter belém

Plage de Restelo – Illustration de Luis Diferr (auteur de BD)

Cette ancienne plage populaire s’appelait la “Praia do Restelo”. Cette partie du Tage présentait de bonnes conditions de navigation et de nombreux bateaux venaient y accoster.

 

De nos jours...

Restelo était alors un petit village situé à l’ouest de Lisbonne. Aujourd’hui la paroisse de Belém a bien changé, mais le village a donné son nom au quartier de Restelo (Bairro do Restelo), également connu sous le nom de “Encosta da Ajuda” (Colline d’Ajuda). Un somptueux palais se trouve d’ailleurs sur cette jolie colline.

 

 

4 – Au fil du temps, la Tour de Belém a cessé son rôle de défense de l’embouchure du Tage. Un phare a été mis en place sur la terrasse du bastion en 1865.

le symbole des grandes découvertes

Source Wikimedia Commons

La tour a également servi de prison. Le cachot des prisonniers était alors situé au sous-sol et accessible par un petit escalier. Le cachot, souvent inondé, comprenait des ouvertures par lesquelles les condamnés étaient quelquefois jetés dans les eaux du fleuve…

 

5 – La Tour de Belém a été construite avec des blocs de calcaire de Lioz, type de calcaire que l’on trouve au Portugal dans la région de Lisbonne, et notamment dans les grottes du Rio Seco dans le quartier d’Ajuda.

 

A noter

Ce type de calcaire d’une étonnante blancheur a également été employé pour la construction des principaux monuments historiques de Lisbonne, tels que le monastère des Hiéronymites et le Palais de Mafra.

 

6 – Une curieuse tête de rhinocéros orne la tour ouest. Cet animal, alors encore méconnu en Europe à cette époque, a été représenté et immortalisé pour la première fois par cette sculpture en pierre.

forteresse de belém

Où le remarquer ?

La sculpture du rhinocéros est visible depuis la salle du gouverneur située au 1er étage de la Tour de Belém.

 

Le rhinocéros indien est arrivé au Portugal en 1514, lorsque le roi de Cambay a offert ce “petit” cadeau original au roi D. Manuel I. Mais l’animal, qui pourtant obtient un grand succès, fit un cours séjour en Europe.

L’histoire raconte que le roi portugais offrit à son tour le rhinocéros au pape Léon X. Le bateau qui le transporta fit naufrage et l’animal fut retrouvé noyé avant son arrivée à Rome.

 

7 – La Tour de Belém faisait partie d’un système de défense tripartite protégeant l’embouchure du Tage. Les trois points de défense étaient alors la forteresse de Saint Sébastien de Caparica (également appelé forteresse de Torre Velha), la Tour de Belém et la forteresse de Cascais.

lisbonne

Torre de São Sebastião da Caparica – Source Wikipédia

La fortification de la Torre Velha (Vieille Tour) a été construite en 1488. Elle a été classée monument national en 2012. Ses ruines sont encore visibles sur l’autre rive du Tage, en face de la Tour de Belém.

 

8 – La Tour de Belém et le monastère des Hiéronymites sont inscrits au patrimoine mondial culturel de l’UNESCO depuis 1983. Ces deux monuments emblématiques de Lisbonne figurent parmi les 7 merveilles du Portugal élues en 2007.